Une forme de parole qui demeure
3 min read

Une forme de parole qui demeure

Pourquoi on écrit par instinct de survie
Une forme de parole qui demeure

« … l’écriture n’est autre chose qu’une forme de parole qui demeure encore après que l’homme a parlé, et presque une image », dit le comte de Canossa dans Le Livre du Courtisan de Baldassare Castiglione, précisant aussitôt : « ou plutôt la vie des mots ». Même si je ne sais pas ce qu’il entendait par là, les mots n’étant que des outils n’ont pas plus de vie qu’un taille-crayon, je ne peux qu’adhérer au début de la phrase.

This post is for paying subscribers only