Lancement du premier « bœuf » du Club Contreforme
3 min read

Lancement du premier « bœuf » du Club Contreforme

En musique, un bœuf est une séance d’improvisation. J’aimerais importer ce terme en littérature pour contrer l’idée de perfection.

Si Kundera définit le roman comme « une méditation sur l’existence vue au travers de personnages imaginaires » (L’Art du roman), il en assimile les thèmes à des interrogations existentielles. Les écrivains les plus marquants sont ceux dont les interrogations redéfinissent ce que peut montrer un roman.

Le roman n’examine pas la réalité mais l’existence. Et l’existence n’est pas ce qui s’est passé, l’existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l’homme peut devenir, tout ce dont il est capable. Les romanciers dessinent la carte de l’existence en découvrant telle ou telle possibilité humaine. — Milan Kundera, L’Art du roman.

C’est une approche avec laquelle je me sens en étroite résonance. Un écrivain devrait au départ se concentrer sur la découverte de ses grands thèmes (au lieu de chercher sa voix) et les cultiver tout au long de son œuvre. Chacun de ses romans sera une nouvelle tentative de cerner l’une ou l’autre question qui l’obsède, comme « une longue poursuite de quelques définitions fuyantes » (encore Kundera). Mais la question des questions n’est pas toujours évidente, surtout quand on commence. C’est pourquoi je lance ce week-end le premier « bœuf » du Club Contreforme, dans un esprit d’introspection et d’expérimentation – de jeu.

Mais d’abord, un rappel de ce qu’est le Club Contreforme.

Le Club

Le Club Contreforme est une communauté privée d’écrivains travaillant ensemble leur talent – un club d’écriture, en somme. Nous tenons salon un jeudi sur deux, avec en alternance un sujet d’écriture et un sujet de lecture (un classique à lire et commenter : Les Enfants terribles de Cocteau en avril, Le Joueur de Dostoïevski en mai).

Je vous invite à vous reporter à la page du Club pour plus d’informations. En voici un extrait :

Le Club Contreforme est un espace en ligne où cultiver son imagination et entamer de fructueuses conversations avec d’autres écrivains. La communauté est bâtie sur le principe du compagnonnage : les écrivains les plus expérimentés guident et conseillent les écrivains les moins expérimentés. C’est un espace d’apprentissage par la pratique, d’écoute mutuelle et de respect d’autrui. Le Club Contreforme est là pour soutenir votre pratique de l’écriture créative sans la juger.

Si vous n’êtes pas encore membre du Club, c’est l’occasion rêvée pour vous joindre à nous et pouvoir ainsi participer au premier bœuf. L’adhésion coûte 10 € par mois ou 100 € par an.

Devenez membre

Le bœuf

En musique, un bœuf est une séance d’improvisation, nommée ainsi d’après le cabaret parisien Le Bœuf sur le toit, où des musiciens se rassemblaient pour improviser. J’aimerais importer ce terme en littérature, où l’idée de perfection occulte trop souvent les processus d’improvisation et de sérendipité à l’œuvre dans l’imagination. Or, pour découvrir ses thèmes ou ne serait-ce qu’écrire quelque chose d’un tant soit peu personnel, on ne peut pas se fier à l’idée très extrinsèque de perfection, il faut s’abandonner à l’incertitude du bricolage, à l’improvisation. C’est seulement ainsi qu’on devient réceptif aux idées incidentes, aux découvertes fortuites de son imagination.

Le but d’un bœuf, tel que je le conçois pour le Club, est de lever des inhibitions, de solliciter l’inconscient de chacun et d’échanger avec ses pairs pour soulever d’intéressantes questions existentielles. C’est un prétexte pour pratiquer, explorer, s’amuser – et peut-être découvrir l’un de ses grands thèmes.

Il y aura désormais un bœuf par mois réservé aux membres du Club Contreforme.

La consigne

Vous avez 48 heures (soit jusqu’à dimanche 18 avril, 19 h UTC+2) pour improviser entre 250 et 500 mots de prose narrative sur le thème donné (voir ci-dessous). Vous transmettrez sur le serveur Discord du Club un lien vers un fichier Google Docs configuré en mode partage / commentateur. Je lirai chaque contribution et la commenterai lors du prochain salon du Club (jeudi 22 avril à partir de 21 h).

Le thème

Voici le thème du bœuf : « Repli & nouvel élan ».

Que vous le preniez dans le sens d’un repli sur soi ou d’un repli stratégique et militaire (ou même du repli d’une étoffe), suivi d’une tentative, peut-être infructueuse, de rebond, les possibilités d’interprétation sont multiples. Jouer sur les mots est autorisé tant que le jeu de mots n’est pas spécieux.


Je serai présent sur le serveur Discord du Club pendant toute la durée de l’événement, pour échanger avec les membres et répondre à leurs éventuelles questions.

Adhérez au Club